News

La téléportation d’accord, mais laquelle?

Véritable fantasme de science-fiction, la téléportation fait l’objet de nombreuses théories. Celles-ci ont d’ailleurs été plus ou moins exploitées par les scientifiques… Ou les metteurs en scène !

La téléportation quantique est la plus commune : c’est celle que l’on imagine aussitôt lorsque l’on nous parle de « téléportation ». Il s’agit simplement d’un déplacement instantané, d’un point A à un point B. Cependant cette théorie viole la théorie de la relativité de notre cher Albert Einstein, selon laquelle rien ne peut voyager plus vite que la lumière. Or, en bénéficiant d’un déplacement instantané, nous irions bien plus vite qu’elle !

La téléportation quantique est celle mise en place par Christopher Nolan dans son film Prestige, paru en 2006.

Lubia thorell, agent de la CTG dans la BD Téléportation Inc
Lubia thorell, agent de la CTG dans la BD Téléportation Inc

Et comment cette téléportation fonctionnerait ? On imagine que les composants de l’objet, au départ du point A, seraient téléportés vers le point B (à l’aide d’un portail, de rayons, etc… La science-fiction déborde d’imagination sur les différents moyens possibles !). C’est le cas dans les films Star Trek de Gene Roddenberry, dont le premier épisode remonte à 1966.

Mais certains imaginent plutôt une téléportation en deux étapes où aucun élément n’est téléporté. Comment ça ? Reprenons l’exemple de notre objet au point A : il ne voyage pas jusqu’au point B mais il s’autodétruit et envoie un « message » au point B pour que ce dernier reconstruise l’objet à l’identique… Aucun objet n’a donc été téléporté ! Il a simplement été détruit en un point A et reconstruit en un point B, ce qui donne l’impression qu’il a voyagé entre ces deux points.

Agent Lubia Thorell, personnage principal de la série « Téléportation Inc » chez Drakoo

Il existe également la téléportation parapsychologique : c’est-à-dire, faire bouger un objet d’un point A à un point B par des moyens psychiques dits « paranormaux ». C’est le cas de la télékinésie par exemple qui permettrait de déplacer un objet par la seule force de l’esprit… Mais cette faculté métapsychique n’a encore aucun fondement scientifique. On la retrouve néanmoins dans la saga Star Wars où les héros sont capables d’utiliser ce qu’ils appellent « la force » pour déplacer des objets.

Une autre théorie est celle de la téléportation métrique du vide : un nom bien compliqué qui suppose de prendre en compte l’hypothèse des trous de ver (bien que cette dernière n’ait pas encore été prouvée par la science… Ni réfutée !). Les trous de ver seraient des points de passage qui altèrent les propriétés du vide ou encore, les propriétés métrique de l’espace-temps. En clair, cela permettrait (en théorie) de se déplacer d’un point A à un point B mais également de changer de dimension… Donc de permettre le voyage dans le temps !

C’est ce qui permet à Marty du film Retour vers le futur de retourner dans le passé… Créant ainsi une réalité alternative.

Lubia thorell, agent de la CTG dans la BD Téléportation Inc
Lubia thorell, agent de la CTG dans la BD Téléportation Inc

La dernière théorie parmi les plus connues est celle de la transplantation : il ne s’agit pas d’une seule mais de deux téléportations au même moment. En effet, la transplantation suppose un échange entre deux objets : tandis que le premier est téléporté du point A au point B, le second est téléporté du point B au point A. Et la téléportation ne peut pas marcher si l’un des deux objets est absent car cela briserait l’équilibre de la matière… D’où l’importance du rôle de Lubia Thorel, agent de retour chez la CTG !

Dans Teleportation INC dont le premier tome est sorti le 7 avril, Lubia est chargée de faire respecter aux clients égarés leur engagement de retour.

Lubia thorell, agent de la CTG dans la BD Téléportation Inc
Lubia thorell, agent de la CTG dans la BD Téléportation Inc

Bonne lecture